img

Premiers pas : sécuriser la maison quand bébé grandit

Si la maison est le lieu idéal pour se sentir à l’aise et en sûreté, elle peut également menacer la sécurité des plus jeunes, non conscients des risques qu’ils peuvent encourir au quotidien. Il est donc important de fiabiliser l’habitat et d’éloigner les divers dangers.

article-bebe-banniere

 

Afin que nos enfants puissent explorer leur environnement en toute quiétude, la sécurisation de l’habitat est primordiale. Réadaptons notre intérieur pour que l’éveil et la curiosité des tout-petits ne soient pas perturbés par de malencontreuses rencontres avec des objets inappropriés pour eux.

 

article sécuriser la maison

 

Dès l’instant où votre enfant commence à se déplacer, que ce soit à quatre pattes ou en marchant, la zone de vigilance s’agrandit considérablement.

 

 

 

Au bas de chaque pièce (du sol jusqu’à environ 1m de hauteur), de nouveaux obstacles se dressent, et les risques s’accroissent également. Votre bambin sera confronté à trois grandes difficultés sur son parcours :

panneau-danger

 

 

  • les chocs
  • les chutes
  • les accidents domestiques

 

 

Éviter les chocs

 

La curiosité d’un jeune enfant l’amènera à explorer par le toucher ce qui l’entoure. Ses petites mains iront parfois à la découverte d’objets qui pourraient le blesser. À nous d’établir la liste des zones et objets dangereux, pour le protéger.

 

L’un des premiers dangers concerne l’électricité et plus particulièrement les prises électriques. Si les nouveaux systèmes intègrent une sécurité, les anciens modèles sont particulièrement dangereux. Pensez donc à utiliser des caches-prises pour empêcher l’enfant de s’en approcher.

 

 

 

r8745111-q100-19ae52

Les doigts coincés dans les portes sont un classique malheureux, qu’il est pourtant facile d’éviter. À l’aide d’un protège-doigts ou d’un cale-porte, évitez que votre enfant se pince. Pour les tiroirs, équipez vous en cran de sécurité et amortisseurs qui évitent la fermeture violente du meuble. Pour vos meubles amovibles et pliants, choisissez des modèles brevetés pour leur sûreté.

 

 

tableneverre

 

Les blessures surviennent souvent à cause des coins de meubles. Les angles droits deviennent contondants dès lors que l’enfant s’y avance maladroitement. Pour vos tables (surtout les tables basses) et autres meubles pointus, optez pour des protections ou des meubles aux coins arrondis.

 

 

Amortir les chutes

 

chicco-bonnet-de-protection

 

Si les premiers pas d’un enfant font la joie et la fierté de la famille, ils seront également énonciateurs de multiples chutes. C’est effectivement l’expérience, accompagnée de culbutes, qui perfectionnera la démarche du tout petit. Accompagnons donc cet apprentissage avec douceur et bienveillance.

 

Dès lors que votre enfant fait ses premiers pas, il est bon de passer en revue les différents parcours qu’il pourra expérimenter et ainsi vérifier leur sûreté. On prendra garde aux objets au sol, mais aussi aux fils électriques qui traversent un passage. Attention également aux différences de niveau et aux fossés entre deux sols ou pièces, les barres de seuil unifieront les changements pour éviter butées et chutes. Bien entendu, les escaliers devront être protégés par des barrières (garde-corps) pour en empêcher l’accès en haut et en bas.

 

enfant

 

Bon à savoir : Songez également à utiliser des tapis moelleux dans l’espace principal, ils serviront autant à amortir les chutes de bébé, qu’à votre propre confort. Ils pourront par ailleurs masquer les passages de fils inesthétiques et indélicats.

 

Empêcher les accidents domestiques

 

intoxications

 

80 % des accidents domestiques des enfants de moins de six ans, ont lieu à l’intérieur de la maison, et demeurent la cause principale de mortalité pour les enfants. En anticipant les dangers, en faisant preuve de vigilance et en accompagnant l’apprentissage de l’enfant aux règles élémentaires de sécurité, vous ferez de votre foyer un espace sûr pour toute la famille.

 

 

image

La cuisine est la pièce la plus problématique lorsque l’on a de jeunes enfants, car elle leur fait encourir des risques de natures différentes. Verrouillez l’accès aux placards et tiroirs, grâce à des serrures intégrées ou des dispositifs de loquets amovibles. Tout objet coupant (couteaux) ou dangereux (briquet, appareil électroménager) devra être soigneusement rangé hors de la portée des enfants.

 

 

 

Attention aux denrées alimentaires mais également aux produits nocifs. Certains pourraient être ingérés par un enfant en toute inconscience. Éloignez les produits toxiques en les stockant en hauteur. N’oubliez pas qu’au fil du temps, l’enfant cherchera à atteindre le dessus des meubles, prenez donc garde à ne pas y laisser d’objets néfastes.

 

 

Pensez bien à tourner le manche des casseroles vers l’intérieur de votre cuisinière pour qu’un enfant ne s’en saisisse pas. L’accès des enfants à la cuisine sera à éviter au maximum et particulièrement au moment de la préparation des repas. Pensez également que tout objet de petite taille pourra être potentiellement ingéré. Il faudra donc surveiller qu’aucun d’entre eux ne soient à portée des plus jeunes.

 

Bon à savoir : Les plantes enfin devront être choisies pour leur innocuité. En effet, certaines plantes sont toxiques pour l’enfant (laurier rose, aloés, figuier etc.) qui les toucherait ou les mettrait en bouche.

 

Pour aller plus loin, faites évoluer votre intérieur pour l’arrivée de votre enfant.

 

Familie beim Spielen

Une réflexion au sujet de « Premiers pas : sécuriser la maison quand bébé grandit »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

img